xandrtro.jpg

Troy "Trombone Shorty" ANDREWS

(1986 -)

Tromboniste – Trompettiste – Chanteur

Jazz - Funk

02/01/1986

Naissance de Troy Andrews à New Orleans dans une famille musicale du quartier de Tremé. Comme son frère, James Andrews de quinze ans son ainé, il est le petit fils de Jessie Hill, le célèbre interprète de Ooh-Poo-Pah-Doo. Dès son plus jeune âge, il est plongé dans la musique, notamment grâce à son frère. A 6 ans, il joue déjà du trombone et de la trompette, comme le prouve la célèbre photo où on le voit avec un Bo Diddley manifestement impressionné. Il acquiert ainsi son surnom, Shorty, qui deviendra plus tard son nom de scène, Trombone Shorty. Très vite, il participe à divers projets musicaux et joue avec plusieurs brass bands. Il est ouvert à toutes les musiques, du jazz dixieland au Hip-Hop en passant par le funk. Il se passionne pour tout ce qui touche à la musique et apprend à jouer de tous les instruments, en plus des cuivres : basse, batterie et claviers.

Après le lycée, Troy Andrews entre au prestigieux NOCCA (New Orleans Center for the Creative Arts) où il travaille dur à l’apprentissage des instruments, mais aussi des la composition et des arrangements, entre musique classique et jazz.

2002 – 2010

A quinze ans, il fait ses premiers pas discographiques. Il joue souvent avec son frère James avec qui il enregistre notamment un album en 2004, 12 & Shorty. Tout en poursuivant une carrière très prometteuse, en 2005, alors qu’il n’a pas encore 20 ans, il est engagé par Lenny Kravitz, pour diriger sa section de cuivres lors d’une tournée planétaire. Sortir de New Orleans va lui apprendre beaucoup et lui confirmer la chance qu’il a d’être né dans cette cité unique. Il se fait un devoir de pérenniser la tradition musicale de la ville. Ayant constitué son groupe, Orleans Avenue, il écume les scènes locales et participe chaque année au Jazz Fest, comme en témoignent ses différents enregistrements live. Trombone Shorty travaille en 2006 aux côtés de U2 et Bob Ezrin et apparaît avec Greenday et U2 lors de la réouverture du Superdome de La Nouvelle-Orléans, après Katrina. Il joue également aux côtés d’artistes comme Fred Wesley, Maceo Parker ou Harry Connick Jr., ajoutant à sa renommée grandissante. Fin 2006, il participe à l’émission de télévision Studio 60 on the Sunset Strip de la NBC ; à la tête d’un orchestre de musiciens de New Orleans, il joue le classique Oh Holy Night que NBC diffusera en téléchargement gratuit. EN 2007, le magasine OffBeat le nomme ‘Best Performer of the Year’.

Depuis 2010

En 2010, il signe un contrat avec le label Verve et s’attaque à la planète ! Son premier disque pour le label est un coup de maître. Lenny Kravitz y joue de la guitare et chante. Il est N° 1 des albums de jazz contemporain du Billboard et se voit nominé pour les Grammy Awards. L’année suivante, il sort un deuxième album, tout aussi fabuleux dans lequel on retrouve the Rebirth Brass Band, Jeff Beck, Warren Haynes, Stanton Moore, Kid Rock, Ben Ellman et Lenny Kravitz. Les tournées internationales s’enchaînent. Il est maintenant reconnu dans le mode entier et est devenu le musicien à voir. Il joue avec d’innombrables musiciens connus et participe à de multiples projets. On le voit de plus en plus à la télévision. Le 21 février 2012, Troy Andrews joue à la Maison Blanche dans le cadre de la ‘Black History Month celebration’.  En 2013, il publie Say That To Say This, magnifique compromis entre jazz et rhythm and blues, dans lequel il réussit la prouesse de réunir les cinq membres des Meters originaux sur le titre Be My Lady.

La relève ! Depuis 2010, Troy Andrews est devenu le fer de lance de la musique de New Orleans. Sa renommée lui a déjà permis d’apparaître dans la série “Tremé” diffusée sur HBO qui dépeint l'univers de la Nouvelle Orléans après le passage de l'ouragan Katrina, à travers ses musiciens de jazz. Très engagé, il a fondé une fondation et s'engage dans les projets éducatifs parrainées par Michelle Obama.

Discographie

Live In Berlin 1998 (Troy Andrews)

Keep Swingin

?

Trombone Shorty’s SwinginGate (Troy Andrews)

Keep Swingin

2002

12 & Shorty (James “12” Andrews & Troy “Trombone Shorty” Andrews)

Keep Swingin

2004

Live at the 2004 New Orleans Jazz &Heritage Festival (Troy Andrews & Orleans Avenue)

MunckMix

2004

Hear No Evil (James Andrews And The Andrews Family)

Keep Swingin

2005

The End Of The Beginning (The Troy Andrews Quintet)

Tremé

2005

Orleans & Clairbone (Troy “Trombone Shorty” Andrews & Orleans Avenue)

Tremé

2005

Trombone Shorty Meets Lionel Ferbos (Trombone Shorty & Lionel Ferbos)

Wise And Barking

2005

2006 New Orleans Jazz &Heritage Festival (Troy “Trombone Shorty” Andrews)

MunckMix

2006

Jazz Fest Live 2007 (Troy “Trombone Shorty” Andrews)

MunckMix

2007

Live at the 2008 New Orleans Jazz &Heritage Festival (Trombone Shorty & Orleans Avenue)

MunckMix

2008

Backatown

Verve

2010

For True

Verve

2011

Say That To Say This

Verve

2013

Live (James Andrews featuring Troy Andrews)

?

?

yandrtro.jpg

Mon choix : Say That To Say This (Say That To Say This / You And I (Outta This Place) / Get The Picture / Vieux Carre / Be My Lady / Long Weekend Fire And Brimstone / Sunrise / Dream On / Shortyville)

Extraordinaire opus du génie néo-orléanais. Rhythm and Blues, Funk et Jazz se mélangent magnifiquement pour donner un des meilleurs disques de l’année !

Films : Tremé, la série télévisée publié en 2010 par HBO.

Internet : www.tromboneshorty.com