xbrouvan

Van BROUSSARD

(1937 - )

Chanteur / Guitariste

Swamp Pop

29/03/1937

Naissance de Van Broussard, Jr. A Prairieville, en Louisiane, le premier enfant d’un éleveur de bétail et de sa femme. Il aura un frère, Henry (qui aura son propre groupe et avec qui il jouera un moment, avant de décider de prendre son propre envol), et une sœur, Grace (du duo Dale & Grace), qui se joindra souvent à lui. Son héritage musical vient de son grand-père maternel, Sidney Babin, violoniste de talent. Il fit partie de l’orchestre du fameux Louisiana Hayride et joua donc avec des célébrités telles que Hank Williams, Vin Bruce ou Elvis Presley. Le jeune Van sera attiré vers le blues grâce à un dénommé Pete Franklin, employé noir du magasin H.A. Webbs ans Sons qui, lors de ses pauses et après le travail, chantait et jouait de la guitare. Van est fasciné et tombe littéralement amoureux de cette musique. Dès lors, il n’a qu’une idée en tête : apprendre à jouer cette musique pour apporter aux autres le bonheur qu’elle lui a apporté. Pete lui apprend à jouer le blues et lui laissera même sa guitare en souvenir !

Mais Van a une deuxième passion : la vitesse. Il adore les voitures et aime conduire vite…

1954 – 1957

En 1954, Van a 17 ans et joue de la guitare dans un groupe de dixieland, au Moonlight Inn dans la paroisse d’Ascension, lorsqu’il y a une descente de police. Comme il est mineur, il est viré et banni de l’orchestre, condamné à se chercher un autre groupe. Il réunit alors quelques musiciens, Joe Moran, Leonce Bourgeois et Herman Renne, avec qui il commence à jouer. Il recrute ensuite deux cuivres, Joe Guidry et Jimmy Leblanc. Le groupe se produit chez Mike à Chacbay… parce qu’il n’y a pas de poste de police dans le coin ! Un soir, des filles dans le public demandent au groupe de jouer des morceaux d’Elvis. Mais, à part lui, personne ne les connaît ! Alors, il se lance et se met à chanter. « Je n’étais pas particulièrement bon, mais la salle devint tellement dingue que ça m’a incité à vraiment travaillé le chant ».

A force de jouer à Chacbay, le groupe acquit de l’expérience et perfectionna son propre son. Ils devenaient meilleurs chaque jour lorsque survint la catastrophe : le vendredi 13 septembre 1957, alors qu’il rentrait d’un concert à Reserve, en Louisiane, Van perdit le contrôle de sa voiture. L’accident fut terrible et sa jambe fut transpercée par un bout de métal, ce qui lui brisa les os en mille morceaux au dessous du genoux. Les muscles de sa jambe furent déchirés jusqu’à la hanche, ainsi que son bras et sa main. Ce soir-là, il fut laissé pour mort ! Mais « Dieu lui donna une seconde chance ! ».

1958 – 1974

De nouveau sur pieds, Van compléta son groupe avec deux cuivres supplémentaires et un organiste et c’était reparti ! Le Bayou Boogie Band avait maintenant sa composition définitive.

Parallèlement, à partir de 1959, Van s’investit dans le milieu des courses de voitures à départ arrêté (en 1978, il détenait le record national sur son Hemi Barracuda de 1968, avec 141 mph et 9.62s au ¼ de mile !).

Pendant les année 60 et le début des années 70, Van poursuivit une carrière émaillée de tubes locaux, soit sous son nom, soit avec sa sœur sous le nom de Van & Grace.

1974 – 1990

En 1974, Van Broussard enregistre I Need Somebody Bad (chanson également enregistrée par Warren Storm) qui devient un hit local. Sa maison de disques, le label Bayou Boogie de James M. Roger, en profitera pour publier – enfin, après 20 ans de carrière ! – son premier album, en 1977, simplement intitulé Van Broussard. Au dos de la pochette, il est écrit : Van Broussard, The King of Bayou Boogie. L’album, qui contient également Feed The Flame (une chanson de Dan Penn et Spooner Oldham), un autre tube local, est l’un des meilleurs albums de swamp pop depuis longtemps ; ce qui laisse entrevoir un renouveau de cette musique. Cherchant à capitaliser sur ce succès, un deuxième album est publié en 1978, l’année suivante. More Bayou Boogie! contient, entre autre, une reprise de Mathilda, l’hymne swamp pop de Cookie & The Cupcakes, une de One Night (Smiley Lewis / Fats Domino) ainsi que d’autres de swamp pop (Kidnapper, Don’t Take It So Hard). Les deux albums seront réédités en 1981 par Floyd Soileau sur son label Jin. Cette année-là, Van participe au concert "South Louisiana Music All-Star Show" organisé par Johnnie Allan à Thibodaux, avec sa sœur Grace. Il continue tout au long des années 80 à enregistrer et à se produire avec son groupe, Le Bayou Boogie Band, avec ou sans sa sœur.

Depuis 1990

En 1990, Van Broussard signe chez CSP records, le label de Jimmy et Connie Rogers, basé près de Dallas au Texas. Depuis, une dizaine de CDs ont été publiés, certains reprenant ses anciens titres, et d’autres contenant de nouveaux enregistrements. Le titre de l’album qu’il publie en 2014, The Final Curtain, semble indiquer que c’est le dernier…

Van Broussard est l’un des piliers du Swamp Pop, apprécié par des millions de fans tout au long d’une carrière de plus de cinquante ans. Récompensé en 1990 par la South Louisiana Music Association pour l’ensemble de son œuvre, il fut intronisé au Louisiana Hall Of Fame en 1998 puis reçu une reconnaissance spéciale en 2000 pour ses 50 ans de carrière.

Discographie (discographie détaillée)

Van Broussard

Bayou Boogie

1977

More Bayou Boogie

Bayou Boogie

1978

Van Broussard

Jin

19??

More Bayou Boogie

Jin

1981

“Live”

Wagon Wheel

19??

Champagne Records Presents Van Broussard

Champagne

19??

Van Broussard and The Bayou Boogie Band

?

19??

Bayou Boogie Fever

CSP

1990

A Touch of New Orleans

CSP

1993

The Early Years

CSP

1993

A Blast From The Past

CSP

1995

By Special Request

CSP

1997

A Tribute

CSP

1999

2000

CSP

2000

The Legendary Bayou Boogie Recordings 1977-79

CSP

2001

Original 1960’s Recordings (Van & Grace)

CSP

2003

Back On Track

CSP

2007

The Final Curtain

CSP

2014

The Early Days

?

?

ybrouvan

Mon choix : 2000 (Two Steps From The Blues  I Don’t Want No Woman / I Won’t Cry / C.C. Rider / It’s Too Late / On Bended Knees / I Ain’t Never / Rainin’ In My Heart / What A Price / My Dearest Darling / Bald Head / Let’s Do It Over / Young Lovers / Last Date / So This Is Christmas)

Fabuleux CD : blues, rhythm and blues, soul, swamp pop ; tout y passe ! Et de quelle manière !

A plus de soixante ans, Van Broussard démontre qu’il faut encore compter avec lui et son superbe orchestre. Impressionnant !