xfalleri.jpg

Erica FALLS

(19?? - )

Chanteuse

Soul – R’n’B – Jazz

19??

Naissance d’Erica Falls à New Orleans. Elle est la huitième enfant de la famille et grandit dans le Ninth Ward, Pauline Street. Comme beaucoup d’artistes noirs, elle se forge une identité musicale à l’église  et dans sa famille. Erica est très protégée par ses parents, sort peu et ne participe donc pas aux ‘second lines’ des parades de New Orleans. Elle n’entendra parler d’Irma Thomas qu’à l’adolescence ! Jeune, elle ne songe pas à devenir chanteuse. Pourtant elle est entourée de membres de sa famille qui chantent presque tous. Elle s’initie au jazz avec son père, au gospel avec sa mère et au R’n’B et à la soul music avec ses amis. Bien entendu, elle intègre le chœur de son église. Le chef de chœur lui prédit qu’en grandissant elle chantera comme sa mère, mais elle n’imagine pas être capable de chanter avec autant d’émotion qu’elle. Erica pense alors à ouvrir un salon de coiffure. Mais, quoi qu’elle fasse, elle revient toujours à la musique. Un jour, elle assiste à son premier concert, Patti LaBelle au Superdome de New Orleans, et s’est une révélation.

Depuis le milieu des années 90

Erica fait ses débuts professionnels en chantant avec le ‘cover band’ New Directions au Old Opera House sur Bourbon Street. Puis elle rejoint le trio vocal ELS qui, en plus de se produire en faisant des reprises, est régulièrement employé pour faire les chœurs lors des sessions d’enregistrement aux studios Ultrasonic. Une de ses premières sessions eu lieu avec Clarence ‘Gatemouth’ Brown. Puis elle chanta pour Irma Thomas, Allen Toussaint et John Fogerty qui préparait sa nouvelle version de Proud Mary avec Jennifer Hudson. Elle a même chanté Every Breath You Take avec Sting lors des répétitions pour le Super Bowl de 2003. Ces séances en studio lui permettent d’acquérir une grande expérience et de développer ses capacités d’adaptation. Ce qui est étonnant, c’est que la plupart du temps, elle ne connait même pas le nom des artistes avec qui elle chante. C’est généralement son père, après la session, qui lui apprend avec qui elle a chanté : « aujourd’hui, j’ai chanté avec quelqu’un qui s’appelle Gatemouth Brown » et son père lui explique qui il est !

En 2011, elle publie un EP intitulé Me, Myself & Music avec seulement cinq titres : Encouragement, Better Days, Sunday Morning, Reality et It's Been Good To Me. Et elle est toujours très demandée en studio, mais n’a pas encore l’opportunité d’enregistrer un album ! En 2013, elle est engagée pour une tournée avec l’ex-Crusaders Joe Sample, qui lui a, depuis, demandé de rester la chanteuse de son orchestre de scène. Erica se produit toujours régulièrement avec l’orchestre d’Allen Toussaint. Elle est également sélectionnée par le metteur en scène Lee Daniels pour être la soliste du gospel que l’on voit dans le film The Butler (Le Majordome) sortie en 2013. En 2014, elle se produit deux fois lors du JazzFest. Une fois avec Allen Toussaint et une autre fois en soliste accompagnée par l’orchestre de Larry Sieberth. Ses prestations très remarquées lui permettent enfin de se produire sous son nom dans les différents clubs de New Orleans, comme le Snug Harbour. En octobre 2014, elle est la tête d’affiche de la Jimmy Cartenter Review qui se produit à Périgueux, en France.

Ses projets incluent l’enregistrement d’un premier CD studio avec un mélange de titres qu’elle a fait lors du JazzFest et de nouvelles chansons de sa composition. Ce ne sera que justice, après avoir chanté pour des artistes tels que Joe Sample, Dr. John, Sting, Irma Thomas, No Doubt, Joss Stone, Bobby Charles, Wardell Quezergue, Clarence Gatemouth Brown, Davell Crawford, ELS, Nu-Beginnings et Martina McBride.

Erica Falls est la voix montante de la scène néo orléanaise ! Ses influences musicales proviennent du gospel, du jazz, de la soul et du funk de New Orleans et lui permettent de produire un gumbo musical très varié et de qualité, grâce à une voix exceptionnelle qualifiée de « voice of an angel with plenty of soul ». On attend maintenant avec impatience un vrai disque studio !

Discographie

Me, Myself & Music (EP)

Indépendant

2011

Live at 2014 New Orleans Jazz & Heritage Festival (Erica Falls with Larry Sieberth)

Munck Music

2014

yfalleri.jpg

Mon choix : Live at 2014 New Orleans Jazz & Heritage Festival (Don't Mean A Thing / Brand New Me / Higher Ground / Old Records / My Funk / Sugar On The Floor / Goo Goo / Rollin In New Orleans)

Erica démontra lors de ce concert qu’elle avait la trempe d’une artiste soliste. Sa version de Higher Ground de Stevie Wonder est particulièrement jubilatoire, ainsi que sa version de Old Records d’Allen Toussaint. Mais, elle est aussi capable de chanter une ballade comme elle le prouve avec Sugar On The Floor. Elle termine son set par une composition personnelle, Rollin In New Orleans, largement inspiré de son expérience dans le business de la musique.

Internet : www.ericafalls.com